CANICULE : A QUOI S'ATTENDRE SUR NOTRE REGION ?


Envisagée depuis plusieurs jours, et confirmée ce jeudi : une canicule potentiellement intense est attendue la semaine prochaine sur la France. Notre région ( Alpes du Nord ) sera particulièrement exposée, voire en première ligne. Voici les explications et une première idée des valeurs attendues.

EXPLICATIONS : UNE SITUATION ATYPIQUE

La configuration météorologique, depuis le mois d'avril, est marquée par la succession d'incursions relativement fraîches, de courtes périodes chaudes et depuis la semaine dernière d'offensives orageuses. Tout cela va évoluer favorablement pour les amateurs de sensations estivales, mais défavorablement pour les personnes sensibles aux fortes chaleurs. 
Comme la carte ci-dessous en témoigne, une goutte froide ( ou dépression d'altitude ), va venir se positionner entre les Açores et le Portugal à partir de dimanche.

Le vent soufflant dans le sens inverse des aiguilles d'une montre autour d'une dépression, un air très chaud en provenance d'Afrique du Nord va remonter sur l'hexagone.
Problème ? La situation semble figée, au moins en première partie de semaine. Cette masse d'air va donc s'attarder plusieurs jours avec une accumulation de chaleur de plus en plus importante. En altitude, ce sont des valeurs exceptionnellement élevées qui sont attendues à l'air libre proches des 26 à 28 degrés à 850 hectopascals ( soit vers 1350 mètres ) ; ce qui constituerait des records ...  

CONCRÈTEMENT : A QUELLES VALEURS S'ATTENDRE ?

Même si la prévision au vue de l'échéance ( supérieure à 4 jours ) demande confirmation ; nous sommes en mesure de vous confirmer que nous devrions faire face à une canicule sévère et très remarquable. Le doute le plus important à ce jour réside dans la durée de l'épisode. Il devrait débuter lundi pour s'achever entre vendredi et dimanche ... ou plus tard. Cela sera à suivre dans notre bulletin quotidien

L'ensemble du centre Est de la France sera en première ligne, voici un aperçu des températures envisagées :

- souvent +33 à +36 degrés en plaines, voire +35 à +38 degrés lors du pic de chaleur ( sans doute entre mercredi et vendredi ). Comme souvent, la cuvette grenobloise sera en première ligne avec +34 à +37 degrés durant plusieurs jours. Des pointes à +40 degrés sont d'ores et déjà envisagées très localement dans l'agglomération lors du pic de chaleur. 
- les massifs ne seront pas en reste avec souvent +28 à +32 degrés vers 1000 mètres et des pointes à +33 degrés dans les zones les plus exposées. 
Il faudra monter à 2000 mètres pour retrouver des valeurs inférieures à +20 degrés. 

Plusieurs facteurs aggravants viendront s'ajouter :
- les nuits seront très courtes, au plus bas de l'année, avec donc des températures minimales qui auront du mal à descendre sous les +19 à +22 degrés dans les centres-ville. 
- le vent sera peu perceptible, sauf en zones soumises aux brises de pente, avec un ressenti lourd et désagréable. 

Autant dire que de nombreux records de chaleurs mensuels ( pour un mois de juin ) sont en danger. Nous vous tiendrons bien évidemment informés tout au long de ces prochains jours. 
On vous recommande d'ores et déjà de profiter au mieux des températures clémentes attendues entre vendredi et samedi pour rafraîchir au maximum vos habitations ... 

Écrire commentaire

Commentaires: 0