EPISODE DE CANICULE DURABLE

Cet été 2018, déjà remarquablement sec, est en train de prendre une tournure de plus en plus chaude au fil des semaines sur notre région. Un pic caniculaire est attendu ces prochains jours.


LE CONTEXTE :

Une masse d'air extrêmement chaude est ancrée sur le Sud de la France avec une situation de blocage tout au long de la semaine. Elle puise ses racines en Afrique du Nord, ce qui explique des températures particulièrement élevées. L'apport d'air chaud va progressivement s'accentuer jusqu'à notre région.

Ainsi, si l'on se réfère aux valeurs attendues en altitude : le mercure va s'envoler pour la fin de semaine. Comme en témoigne cette carte modélisant l'altitude de l'isotherme 0°C pour Vendredi :

Notons qu'il va atteindre des altitudes comprises entre 4700 et 5000 mètres, soit par moments plus haut que le sommet du Mont-Blanc où il dégèlera aisément au plus doux de la journée !

A QUELLES VALEURS DOIT-ON S'ATTENDRE ?

Pour l'instant l'épisode débute à peine. Si les températures maximales ( les plus élevées au cours d'une journée sur un lieu précis ) sont déja bien chaudes, les minimales ( les plus basses relevées au cours d'une journée sur un lieu précis, souvent la nuit donc ) restent elles relativement fraîches. 
Au cours des prochains jours, les températures maximales vont continuer à grapiller quelques degrés. Mais ce sera également le cas pour les minimales. Ce qui rendra la situation de moins en moins supportables en plaines et basses-vallées.

Ainsi, on attend tout au long de ces prochains jours au plus chaud de la journée :
- +35 à +39 degrés en vallée du Rhône et dans la cuvette grenobloise. 
- +34 à +38 degrés sur les grandes villes de la région ( Chambéry, Albertville, Montmélian, Annemasse ... ), un peu moins du côté d'Annecy. 
- +28 à +33 degrés vers 1000 mètres. 
- +18 à +24 degrés vers 2000 mètres en fonction de l'exposition ( Nord/Sud ). 

Les minimales elles, ne descendront pas sous +19/+22 degrés sur l'ensemble des villes de la région situées sous 400 mètres d'altitude, voire +22/+24 degrés du côté de Grenoble et en vallée du Rhône. 
Le pic de chaleur est attendu Vendredi. Mais, en montagne, quelques orages pourront rafraîchir l'atmosphère en fin de journée Mercredi et Jeudi ( très localement dès demain Mardi proche des Hautes-Alpes ). 

CELA VA T'IL DURER ?
Si le pic de chaleur est donc attendu entre Jeudi et Samedi, cela ne signifie pas qu'il fera frais derrière ... Le temps va rester bien chaud ( avec des valeurs atteignant encore les +35 degrés en plaines et +28/+30 degrés vers 1000 mètres ) en début de semaine prochaine. 
Certains scénarios envisagent même une poursuite de ces conditions au moins jusqu'au 10 août. La sécheresse de surface risque alors de s'aggraver ... 

UN LIEN AVEC LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ?

La question revient très souvent. Si vous nous avez lu cet hiver, lors des épisodes neigeux très importants, vous avez pu constater qu'il ne faut pas confondre situation météorologique ( à l'échelle de quelques jours ou quelques semaines ) et situation climatologique ( à l'échelle de plusieurs années ou décennies ). 

La chaleur et la sécheresse actuelles ne peuvent être seulement expliquées par le changement climatique. Il y a aussi une explication météorologique derrière : à savoir la persistance de hautes-pressions sur l'Europe de l'Ouest et du Nord depuis plusieurs semaines, ainsi qu'une advection d'air en provenance du Maghreb. 

En revanche, on peut admettre que :

- pour une configuration météorologique similaire à celle-ci il y a 50 ans ; le mercure s'élève encore un peu plus de nos jours. 
- les périodes de fortes chaleurs sont de plus en plus fréquentes. Sur les Alpes, un palier a clairement été franchi de ce côté là depuis l'été 2015 après le fameux palier de l'été 2003 qui lui même suivait le palier de la fin des années 80. 


En prenant donc du recul sur plusieurs années on se rend donc bel et bien compte que le changement climatique nous impacte directement et est parfois visible à l'échelle de la vie d'un Homme.
Pour autant, cela n'empêche pas que l'on pourra rencontrer de temps en temps un été frais et " pourri " comme ce fut le cas en 2014 ... si la situation météorologique le permet. 



Source carte : Météociel.

Écrire commentaire

Commentaires: 0